Fête de Bach Dang

Lieu: Commune Yen Giang , quartier Yen Hung
Temps: le 8e jour du 4e mois lunaire

Signification:  Le champ de pieux de Bach Dang est situé sur un terrain marécageux de la commune de Yen Giang, en bordure de la rivière Chanh dans le quartier de Yen Hung. À l’occasion du 700 ième anniversaire en commémoration de la victoire de Bach Dang, le 22 mars 1988, le Ministère de la Culture et de l’Information a reconnu ce site vestige national.
Le champ de pieux de Bach Dang fut témoin de la victoire du héros national du XIIIe siècle, Tran Hung Dao (ou Tran Quoc Tuan).

A environ 3 km du bourg, il arrive au temple de Tran Hung Dao. Ce temple se situe sur une bande de terre en forme d’une manche qui s’étend jusqu’au milieu de la rivière, dans la commune de Yen Giang. Selon la légende, lors d’une visite d’inspection pour la bataille de Bach Dang, en se tenant sur la dune de terre de Trung Ban, le chignon de Tran Hung Dao a été détaché. Il s’arrêta donc en laissant son épée pour le rattacher. Témoins de cette scène, les pêcheurs ont fait construire ce temple sur la même dune afin de commémorer ses mérites.

Au XIIIe siècle, après deux violentes offensifs militaires (1258, 1285), en 1288, les envahisseurs chinois Yuan-Mongols décidèrent d’attaquer le Vietnam pour la troisième fois.

Le 9 avril 1288, la flotte de O Ma Nhi (un Général chinois) fit son entrée sur la rivière Bach Dang; Tran Hung Dao ordonna à quelques petits bateaux d’aller à sa rencontre pour le provoquer. Lorsque la marée se retira, les troupes embusquées autour de la rivière se jetèrent sur l’ennemi, fermement décidées à se battre jusqu’à la victoire. En un peu plus d’une journée, les troupes de Trần Hung Dao avaient tué et fait capturer vivant plus de 30 000 soldats de O Ma Nhi et plus de 400 navires de guerre avaient été détruits.

La victoire de Bach Dang en 1288 marqua l’une des pages les plus glorieuses de l’histoire du Vietnam.